Les vingt races

 

Une vingtaine d’espèces pensantes différentes constituent la société interstellaire de Suprématie. Nous avons choisi d’utiliser le terme «race» pour désigner une espèce distincte, le terme générique pour un être pensant étant «sophonte». Il est à noter que notre notion contemporaine de race est caduque à l’époque du roman. Par contraste avec des êtres vivants issus d’une biologie radicalement différente de la vie terrienne, ou avec des intelligences artificielles émergeant de circuits inorganiques, la couleur de la peau ou la forme des traits n’ont aucune importance aux yeux des Humains.


Ce ne sont pas toutes les vingt races qui sont présentes dans le roman, aussi nous ne vous les présenterons pas toutes.


Delfes Adaptés à la vie aquatique et donc particulièrement agiles en gravité zéro, les Delfes ne jouent pas un rôle important dans Suprématie. On les retrouve principalement dans des environnements artificiels.


Dikkiks À l’origine une race de carnassiers féroces, ils ont été remodelés génétiquement par les Sagashi qui en ont fait des guerriers et des serviteurs. Les Dikkiks ont l’apparence de reptiles bipèdes mais l’analogie avec la biologie terrienne est trompeuse.


Huüls Cette race ne compte guère de représentants dans l’Amas. Leur structure sociale est bâtie autour de triades, reflétant leur division en trois sexes.


Humains Originaires d’un monde situé dans le bras de Persée, les Humains sont fort adaptables et se retrouvent sur une multitude de planètes et d’orbitats. Comme toutes les formes de vermine, il s’avère fort difficile d’échapper à leur omniprésence. La Suprématie compte un grand nombre d’Humains dans ses rangs; la citadelle suprémate de l’Amas, Canterna, est d’ailleurs un monde humain.


Mosaïstes Avec les Semi-Organiques, les Mosaïstes tendent à brouiller la notion traditionnelle d’espèce, car ils pratiquent abondamment les modifications somatiques et génétiques. L’appartenance à cette race est en train de devenir un concept davantage politique que biologique. Les Chasseurs de primes constituent un sous-groupe des Mosaïstes.


Rapunzels Ainsi nommés par les Humains par allusion à une antique légende, les Rapunzels ont perdu leur demeure originelle d’Eischolle et sont dispersés à travers l’Amas. Ils ne comptent plus qu’une poignée de représentants et doivent donc être considérés comme menacés d’extinction à plus ou moins brève échéance.


Sagashi Première race extra-terrestre à être rencontrée par les Humains, les Sagashi ont fui la galaxie devant la menace suprémate.


Semi-Organiques Prêts à intégrer des composantes carrément mécaniques à leur enveloppe corporelle, les Semi-Organiques présentent une immense disparité d’apparence. La simple cyborgisation d’un sophonte par l’adjonction de machines adaptées à sa biologie ne suffit pas à le faire appartenir à ce groupe; on parle ici d’une approche fondamentalement différente de l’identité génétique.


Shh’kaps Pourvus d’un exosquelette et de huit membres, les Shh’kaps ont l’apparence de gros crustacés. Ce sont d’excellents ingénieurs, très en demande au sein de la communauté de l’Amas.



Bienvenue

Suprématie